CHANGER AU QUOTIDIEN

Série As-tu ton plan de santé et mieux-être ? – Article no. 3

Cet article est le dernier de la série « As-tu ton plan de santé et mieux-être ? ». Dans le premier article, tu as appris comment démarrer ta démarche de mieux-être. Dans le 2e, tu as appris comment choisir tes objectifs pour rendre ta vision à long terme plus concrète. 

Aujourd’hui, je vais t’expliquer comment t’y prendre pour avancer vers celle-ci : en te fixant des objectifs hebdomadaires qui respectent certains critères. 

Si tu n’as pas encore lu les précédents articles ou réalisé les exercices que j’y présente, je t’invite à le faire avant de poursuivre ta lecture.

Même si tu peux tirer profit du texte d’aujourd’hui, tu en retireras beaucoup plus en ayant lu le premier de la série sur ta vision de mieux-être et le deuxième sur les objectifs à moyen terme.

A. Prends la mesure de tes habitudes actuelles

Rien ne sert de se fixer des objectifs très ambitieux dans un domaine où l’on a peu de connaissance ou d’expérience. Tu risquerais de faire face à un échec… Rien de bien motivant ! Comme on dit, on doit commencer par le commencement. En faisant preuve d’humilité et en acceptant là où on en est rendu, on augmente nos chances de réussite.

Prenons l’exemple d’une de mes clientes qui souhaitait devenir plus active. L’activité physique ne l’avait jamais intéressée, mais son médecin lui avait recommandé de bouger plus régulièrement pour l’aider à gérer les douleurs causées par l’arthrite. 

Un des premiers objectifs qu’elle s’est fixé a été de se renseigner auprès d’une source sérieuse et fiable, la Société de l’arthrite pour découvrir quelles activités privilégier.

Ainsi, elle a appris, entre autres, que la marche, les exercices aquatiques, le yoga, le tai-chi et le vélo sont des exercices généralement bien tolérés par les personnes qui, comme elle, souffrent d’arthrite. 

Photo par Jeffrey Grospe sur Unsplash

Interroge-toi sur tes connaissances avant de te fixer un objectif. As-tu besoin d’équipement spécial, de conseils d’un professionnel de la santé ou de prendre certaines précautions ? Sais-tu quels objectifs tu pourrais te fixer de façon sécuritaire pour ton état de santé ? 

Je t’invite à prendre le temps de bien faire les choses dès le départ. Tu éviteras ainsi de te causer du tort à plus ou moins long terme.

B. Identifie ce qui te semble faisable et intéressant

Dans les médias, on nous inonde de recommandations pour soi-disant nous aider à améliorer notre santé : des suppléments, des vitamines, des poudres, des potions, des barres, des appareils, des abonnements, et des gadgets de tous types. 

Photo de Geert Pieters sur Unsplash

J’entends souvent mes nouveaux clients me dire à quel point ils se sentent étourdis par cette multitude de produits et de services. Peut-être te sens-tu comme eux, toi aussi ?

Quoi faire devant ce tourbillon propulsé par le marketing ? Se recentrer sur soi.

Commence par considérer les façons d’atteindre le résultat recherché qui demandent le moins d’artifices. Demande-toi ensuite laquelle te semble la plus intéressante et la plus réaliste d’après tes capacités.

Prenons l’exemple d’un de mes clients qui a pour objectif de mieux s’alimenter, mais qui déteste cuisiner.

Un de ses premiers objectifs a été d’intégrer plus de légumes à ses dîners et soupers. Il y incorpore simplement une tasse d’un mélange de légumes surgelés. Ainsi, en quelques minutes à peine, il réussit à travailler son objectif à long terme!

C. Décortique ton objectif en petites bouchées

Pense aux détails pratiques de l’objectif que tu veux atteindre cette semaine : quand, comment, où, avec qui, etc. Plus tu le rendras concret, comme un extrait vidéo que tu peux passer dans ta tête, plus grandes seront tes chances de réussite. 

Réfléchis au même moment aux possibles difficultés que tu pourrais rencontrer au moment de le réaliser, puis identifie aussitôt des stratégies pour les surmonter si elles se présentent vraiment. 

Voici un exemple d’objectif hebdomadaire bien concret…

Un objectif : à 21 h, du lundi au vendredi, je vais m’installer dans mon lit pour lire un livre et ainsi me détendre pour favoriser un sommeil de qualité.

Photo de Prashant Gupta sur Unsplash

Une difficulté probable : être attirée par les alertes sur mon téléphone, puis oublier mon objectif parce que j’ai été avalée tout rond par Instagram, Facebook, Twitter ou autre. Oh nonnn !

Une stratégie gagnante : Je vais mettre téléphone, ordinateur et tablette en mode « Ne pas déranger » dès 21 h, pour éviter toute distraction. Très simple, mais aussi très efficace!

En conclusion

Pour réussir à changer nos habitudes, la modération est de mise. Ce n’est pas une ambition démesurée qui est gage de succès ; c’est plutôt l’exercice d’une saine réserve et de réalisme.

Des objectifs modestes, bien planifiés, dont on augmenter le degré de difficulté de façon graduelle, deviennent facilement de nouvelles habitudes de vie bien ancrées. En fait, c’est contrintuitif : c’est en commençant petit qu’on peut atteindre grand !

À très bientôt et à ta santé !

Danièle x

SE FIXER DES OBJECTIFS À MOYEN TERME : UN GAGE DE SUCCÈS

Série As-tu ton plan de santé et mieux-être? – Article no. 2

Dans mon dernier article, je t’ai expliqué comment commencer à élaborer ton plan de santé et de mieux-être. Des questions et un exercice de visualisation t’ont permis d’identifier ce que tu veux faire pour voir la vie de façon plus positive et te sentir mieux.

Aujourd’hui, je t’explique comment formuler des objectifs pour rapprocher ta vision de mieux-être de la réalité.

A. Fixe-toi un échéancier stimulant

Dans un premier temps, tu dois choisir un horizon de quelques mois pour l’atteinte de ces objectifs. L’important c’est que cette période te donne assez de temps pour réaliser des progrès notables, de nouvelles habitudes et d’en ressentir les bienfaits. Le délai doit te motiver à agir, à éviter de trop prendre ton temps, pour garder un rythme motivant.

Photo par Becca Tapert sur Unsplash

En général, un horizon de 3 mois convient à la plupart de mes clients, mais ça peut être plus ou moins, si tu préfères.

B. Inspire-toi de ta vision pour choisir des objectifs en lien direct avec celle-ci

En relisant ou en repensant à ta vision (article précédent), identifie quelles habitudes t’aideraient à progresser dans la réalisation de ta vision.

Photo par Leohoho sur Unsplash

Tu peux faire un court remue-méninges pour énumérer le plus d’idées d’habitudes qu’il te tenterait d’adopter. Pars une minuterie pour 5 minutes, ne te censure pas et laisse libre cours à ton imagination.

C. Identifie les objectifs les plus intéressants et importants pour toi

Une mise en garde, avant d’aller plus loin…

As-tu tendance, comme la plupart de mes clients, à vouloir te fixer des objectifs ambitieux dès le départ ? Dans notre société axée sur la performance et l’excès, on y est souvent encouragé : « The sky’s the limit! Fonce ! Tout est possible ! Pousse-toi à fond ! »

Si tu crois avoir besoin de ce type de discours pour avancer, je t’invite à ralentir tout de suite…

Réaliser des objectifs qui t’attirent et qui t’intéressent, et surtout qui prennent en considération tes habitudes actuelles, rendra ton processus de changement beaucoup plus agréable et durable.

Sinon, tu risques de vivre un effet similaire à celui de l’effet rebond des diètes ; un changement trop brusque n’aura d’effet que de te faire revenir en arrière et de te décourager.

Photo par Jim Wilson sur Unsplash

Pour y parvenir de façon durable, on doit procéder de manière graduelle, progressive et soutenue.

Mise sur les habitudes à moyen terme qui t’attirent le plus en ce moment, et les plus réalistes, surtout!

Voici un exemple : dans ta vision de mieux-être, tu souhaites à long terme améliorer tes problèmes digestifs.

Tu sais que ton alimentation manque de fibres et que tu consommes peu de végétaux. Tu sais aussi que tu préfères les fruits aux légumes.

Un objectif réaliste et agréable pour toi pourrait être de développer l’habitude de manger 2 fruits à tous les jours, d’ici 3 mois.

Il te sera toujours possible de réajuster ton objectif au cours de cette période de 3 mois, pour prendre en considération ce que tu vas apprendre en cours de route.

Limite-toi aussi dans le nombre d’objectifs que tu vises. Deux ou trois sont amplement suffisants pour te mettre en action.

Dans le prochain article, je t’expliquerai comment commencer ton expérimentation avec des objectifs encore plus spécifiques.

Cette approche par petits pas — j’appelle ça les petits pas de tortues (lentement, mais sûrement !) te permettra d’augmenter ta confiance en toi, ta capacité d’adaptation et d’apprendre comment te préparer pour réussir à changer en mieux !

À très bientôt et à ta santé !

Danièle x

COMMENT ATTEINDRE UN ÉTAT DE SANTÉ ET DE SATISFACTION DE LA VIE QUI TE COMBLE

Série As-tu ton plan de santé et mieux-être? -Article no. 1

On a beau dire « Si on a la santé, on a tout ! », on l’oublie souvent au quotidien.

Après une année où l’on a parlé de santé comme jamais auparavant, tu as peut-être toi aussi pris conscience de l’importance de ton état de santé sur ta vie.

L’article d’aujourd’hui fait partie d’une série de 3 articles. Cette série s’adresse à toi qui veux maintenant reprendre le contrôle de ta santé et prioriser ton bien-être personnel.

Grâce à ce mini-coaching, tu auras en main le nécessaire pour débuter la nouvelle année avec ton plan de mieux-être personnalisé.

A. Développe ta propre vision du mieux-être à long terme

Je commence aujourd’hui ma série d’articles avec une des premières étapes d’un coaching de mieux-être : l’élaboration de ta vision de mieux-être à long terme.

Pourquoi commencer par là ? Pour pouvoir imaginer à quoi tu aspires vraiment, à quoi ressemblerait ta vie si tu te sentais bien sur les plans de la santé physique et mentale, du bien-être émotionnel, social, économique et professionnel.

Photo par Konstantin Dyadyun sur Unsplash

Mes clients sont toujours très stimulés et motivés par cette étape. On prend parfois le temps de rêver à ce qu’on aimerait vivre dans le futur, mais quand est-ce qu’on s’arrête vraiment à y penser sérieusement?

Prendre le temps d’y réfléchir maintenant, puis y travailler à son rythme, c’est s’assurer de devenir la personne qu’on veut vraiment devenir!

En plus, une vision, ça permet de garder le cap et de ne pas détourner son attention de l’horizon. Tout va de plus en plus vite dans notre monde et on peut facilement se laisser emporter par des distractions. Ta vision de mieux-être peut alors aussi te servir de point de repère pour évaluer de temps en temps si tu restes bien aligné sur tes priorités.

B. Pose-toi des questions et prends le temps d’y réfléchir

Réserve d’avance du temps dans ton horaire pour penser à ce que tu veux vraiment. Le temps file vite et si tu sautes cette étape, tu ne t’accorderas pas le temps nécessaire pour cet exercice de réflexion.

Photo par Jakayla Toney sur Unsplash

Le moment venu, équipe-toi de ce qu’il te faut pour prendre des notes. Installe-toi confortablement et prends le temps qu’il te faut pour arriver à des réponses bien mûries en te posant les questions qui suivent.

C. Expérimente avec la visualisation pour stimuler ta créativité

Je te propose un bref exercice de visualisation. Ferme tes yeux, et installe-toi dans un espace confortable et tranquille. Maintenant, imagine-toi positivement dans 1, 3 ou 5 ans, à ton choix…

  • Qu’est-ce que je veux pouvoir accomplir dans ma vie ? Quels sont les projets que je rêve de réaliser ? Quelle est ma mission?
  • Est-ce que mon état de santé actuel et mes habitudes vont m’aider ou me nuire pour réaliser mes rêves et projets? Quelles capacités physiques et mentales me seraient nécessaires pour y parvenir ?
  • Quelles saines habitudes de vie pourrais-je adopter pour augmenter ma qualité de vie et pouvoir me réaliser à plus long terme?
  • Comment est-ce que je veux me sentir dans mon corps, ma tête, mon cœur ?
  • Parmi mes valeurs et mes forces de caractère, lesquelles peuvent m’aider à atteindre mes objectifs ?
  • Comment un meilleur état de santé me permettrait-il d’améliorer mes relations interpersonnelles avec mes proches ? Quelles activités me permettrait-il de faire avec eux?
Photo par Debbie Ducic sur Unsplash

Même si cet exercice ne représente qu’un aperçu des questions qu’on se pose lors d’une véritable séance de coaching, il devrait t’avoir donné la chance de faire des constats :

Es-tu satisfaite de ta vie ? Est-ce que l’état actuel de ta santé et ton niveau d’énergie te permettent de t’épanouir et de te réaliser, ou au contraire, te limitent-ils ? Ressens-tu surtout des émotions et humeurs positives au quotidien ?

Que tes réponses soient positives ou non, tu portes en toi la capacité de bonifier ta vie ou de réaliser des changements pour te sentir mieux face à la vie. Il n’est jamais trop tard !

Si tu souhaites approfondir le travail amorcé d’aujourd’hui, je t’invite à lire mon prochain article. J’y aborderai un premier type d’objectifs à te fixer pour que tu puisses concrétiser ta vision.

À ta santé !

COMMENT PRENDRE UNE PART ACTIVE FACE À SA SANTÉ

La santé ne repose pas seulement sur nos comportements individuels, même si l’on essaie parfois de nous faire croire le contraire.

Par exemple, l’industrie agroalimentaire nous offre de plus en plus d’aliments ultratransformés remplis de gras, de sucre, de sel et d’additifs pour accroître notre plaisir gustatif. Avoir de la difficulté à y résister n’est pas une question de volonté individuelle, mais de chimie !

Il faut tout de même se rappeler que nous portons toutes et tous en nous la capacité d’améliorer notre santé au quotidien, grâce à nos décisions et nos comportements.

A. L’autogestion de la santé ou self-care

L’autogestion de la santé ou self-care est une « pratique selon laquelle une personne prend des décisions et met en œuvre des mesures pour préserver sa santé ou, en cas de maladie, améliorer son état. » (source

Photo par Farhad Ibrahimzade sur Unsplash

Pour y arriver, on doit en général :

  • Apprendre de nouvelles connaissances et habiletés;
  • Évaluer avec justesse son état de santé;
  • Faire des choix éclairés sur les changements à apporter;
  • Réaliser les changements choisis;
  • Cultiver une attitude optimiste, déterminée et prudente.

B. Réaliser un bilan; une première étape

Prends quelques minutes pour évaluer ton état de santé et tes besoins actuels pour le préserver ou l’améliorer.

Quand tu penses à ta santé :

  • Quels sont tes comportements et habitudes qui supportent ta santé ?
  • Quels sont ceux que tu pourrais améliorer pour avoir une meilleure santé ?
  • Quels sont ceux qui t’intéressent assez pour que tu passes à l’action bientôt ?
Photo par Genessa Panainte sur Unsplash

Évalue tes connaissances et habiletés :

  • Quelles connaissances devrais-tu acquérir ou valider pour avancer avec prudence ?
  • Quelles sources fiables peuvent t’informer ?
    (Psst ! Consulte mon article Qui croire en matière de santé ? pour savoir où chercher en toute confiance !)

C. Mise sur tes atouts personnels

Quelques questions additionnelles à te poser pour cultiver ton optimisme et ta détermination :

Dans le passé, qu’est-ce qui t’a aidé à avancer :

  • Quelles forces personnelles t’ont aidé à réaliser des changements?
  • Lesquelles de tes valeurs peux-tu mettre à contribution pour te sentir plus solide face au(x) nouveau(x) comportement(s) que tu souhaites adopter ?
  • Quels sont les projets de vie qui te motivent à mieux prendre soin de toi ?
  • Quelles ressources, membres de ton réseau familial et social, organisations pourraient t’appuyer et t’offrir du soutien dans la réalisation de ton plan d’action ?
Photo par Jackie Parker sur Unsplash

Pas besoin de commencer par un grand plan d’action très élaboré pour commencer ta pratique de self-care. Prévois plutôt un petit pas pour commencer…

Réserve-toi une période de temps dans ton agenda pour commencer à répondre aux questions ci-dessus. Note tes réponses pour pouvoir t’y référer par la suite.

Tu peux t’en servir pour te mettre en action dès maintenant. Tes notes pourront aussi t’être utiles par la suite, car je vais bientôt publier une série d’articles afin que tu puisses élaborer ton propre plan de santé et de mieux-être personnalisé. Oui, oui, le tien, juste à toi !

En attendant, écris-moi si tu as des questions, des commentaires ou des sujets d’articles à me proposer.

À ta santé !

Pour en savoir plus sur l’autogestion de la santé :