SE FIXER DES OBJECTIFS À MOYEN TERME : UN GAGE DE SUCCÈS

Série As-tu ton plan de santé et mieux-être? – Article no. 2

Dans mon dernier article, je t’ai expliqué comment commencer à élaborer ton plan de santé et de mieux-être. Des questions et un exercice de visualisation t’ont permis d’identifier ce que tu veux faire pour voir la vie de façon plus positive et te sentir mieux.

Aujourd’hui, je t’explique comment formuler des objectifs pour rapprocher ta vision de mieux-être de la réalité.

A. Fixe-toi un échéancier stimulant

Dans un premier temps, tu dois choisir un horizon de quelques mois pour l’atteinte de ces objectifs. L’important c’est que cette période te donne assez de temps pour réaliser des progrès notables, de nouvelles habitudes et d’en ressentir les bienfaits. Le délai doit te motiver à agir, à éviter de trop prendre ton temps, pour garder un rythme motivant.

Photo par Becca Tapert sur Unsplash

En général, un horizon de 3 mois convient à la plupart de mes clients, mais ça peut être plus ou moins, si tu préfères.

B. Inspire-toi de ta vision pour choisir des objectifs en lien direct avec celle-ci

En relisant ou en repensant à ta vision (article précédent), identifie quelles habitudes t’aideraient à progresser dans la réalisation de ta vision.

Photo par Leohoho sur Unsplash

Tu peux faire un court remue-méninges pour énumérer le plus d’idées d’habitudes qu’il te tenterait d’adopter. Pars une minuterie pour 5 minutes, ne te censure pas et laisse libre cours à ton imagination.

C. Identifie les objectifs les plus intéressants et importants pour toi

Une mise en garde, avant d’aller plus loin…

As-tu tendance, comme la plupart de mes clients, à vouloir te fixer des objectifs ambitieux dès le départ ? Dans notre société axée sur la performance et l’excès, on y est souvent encouragé : « The sky’s the limit! Fonce ! Tout est possible ! Pousse-toi à fond ! »

Si tu crois avoir besoin de ce type de discours pour avancer, je t’invite à ralentir tout de suite…

Réaliser des objectifs qui t’attirent et qui t’intéressent, et surtout qui prennent en considération tes habitudes actuelles, rendra ton processus de changement beaucoup plus agréable et durable.

Sinon, tu risques de vivre un effet similaire à celui de l’effet rebond des diètes ; un changement trop brusque n’aura d’effet que de te faire revenir en arrière et de te décourager.

Photo par Jim Wilson sur Unsplash

Pour y parvenir de façon durable, on doit procéder de manière graduelle, progressive et soutenue.

Mise sur les habitudes à moyen terme qui t’attirent le plus en ce moment, et les plus réalistes, surtout!

Voici un exemple : dans ta vision de mieux-être, tu souhaites à long terme améliorer tes problèmes digestifs.

Tu sais que ton alimentation manque de fibres et que tu consommes peu de végétaux. Tu sais aussi que tu préfères les fruits aux légumes.

Un objectif réaliste et agréable pour toi pourrait être de développer l’habitude de manger 2 fruits à tous les jours, d’ici 3 mois.

Il te sera toujours possible de réajuster ton objectif au cours de cette période de 3 mois, pour prendre en considération ce que tu vas apprendre en cours de route.

Limite-toi aussi dans le nombre d’objectifs que tu vises. Deux ou trois sont amplement suffisants pour te mettre en action.

Dans le prochain article, je t’expliquerai comment commencer ton expérimentation avec des objectifs encore plus spécifiques.

Cette approche par petits pas — j’appelle ça les petits pas de tortues (lentement, mais sûrement !) te permettra d’augmenter ta confiance en toi, ta capacité d’adaptation et d’apprendre comment te préparer pour réussir à changer en mieux !

À très bientôt et à ta santé !

Danièle x